L'art traditionnel du sur-mesure

Un costume Francesco Smalto Haute Couture est le fruit d’un travail d’excellence. 
70 heures de travail, 33 étapes, 20 artisans sont indispensables pour réaliser chaque costume à la main, selon la technique de montage traditionnelle. Passionnés, tournés vers la perfection, les tailleurs-coupeurs reproduisent les mêmes gestes depuis 50 ans, au sein des ateliers parisiens. La vie en atelier repose sur une combinaison de compétences, sur une équipe qui dédie tout son temps à pérenniser et transmettre le savoir-faire aux apprentis-tailleurs. Il s’agit là d’une tradition consacrée par le temps. La complicité qui se crée avec le tailleur se nourrit d’un rituel singulier, qui mène chaque client à construire son vêtement à ses mesures. A chaque étape, le tailleur est présent pour comprendre l’imaginaire du client et répondre, en toute discrétion, à ses besoins. Les conseils sont adaptés aux styles de vie, à la stature ou aux envies en termes de matières, de couleurs ou de coupes… Le tailleur est garant de l’équilibre esthétique et du bien-aller du vêtement qui s’inscrit à la fois dans la tradition et dans son temps.

 

 

1. Préparation

couture-smalto

Patronnage: conception d'un gabarit qui servira de modèle à tous les futurs vêtements d'un même client.

Coupe de tissus et doublures: instant crucial où l'on vient entailler la toile, le tissu de la veste et du pantalon, puis la soie de la doublure. 

Préparation des bûches couture: contient l'ensemble des éléments pour fabriquer un costume.

 

 

2. Assemblage

confection-costume

Passage des fils et surfilage sur l'avant de la veste, avant de monter les poches intérieures puis extérieures, une fois les côtés surfilés.

Préparation des entoilages & pose de l'avant de la veste: piqué à la main par six cents points, le devant de la veste est la partie la plus délicate du costume. 

 

 

3. Col et manches

confection-costume

Mise en forme, pose, sur-piquage, rabattement du col et de la doublure des manches, cette étape signe les signes distinctifs de la couture. 

Vient ensuite le montage des manches, des emmanchures et le contrôle des épaules

 

 

4. Les finitions

goutte-smalto

La réalisation de la boutonnière, notamment la boutonnière milanaise,  représente un travail de 2h ainsi que 180 points de fil de soie. 

Broderie de la mouche: environ 80 points de fil de soie viennent finir et consolider la fente arrière d'une veste. 

Pose de bouton: choisis dès le départ, la Maison propose une impressionnante collection de boutons: nacre, or, onyx noir, lapis-lazuli, etc.